Comment obtenir la prime pour l’achat d’un vélo électrique ?

prime à l'achat d'un vélo électrique
Table des matières

Votre choix d’un nouveau véhicule s’est porté sur un vélo électrique neuf. On estime désormais que 24% des ventes de vélo sont des modèles électriques en France. Plus facile de se déplacer et plus agréable pour se balader en ville, ce moyen de mobilité n’en reste pas moins plus coûteux que le vélo traditionnel.

Or, dans un contexte de valorisation des énergies renouvelables et de transition écologique vis-à-vis des véhicules thermiques, l’État a mis en place une prime afin de donner des aides aux personnes voulant acheter un vélo à assistance électrique.

Les conditions pour obtenir la prime vélo électrique

Vous n’aurez pas besoin de dépenser toutes vos économies lors de l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE). Une prime nommée bonusvélo prévoit une aide pour ce genre de situation. Très utile quand on sait que le prix d’un vélo électrique neuf vaut entre 1 500 et 2 000 euros en moyenne. Il faut cependant remplir un certain nombre de critères pour avoir accès à cette subvention.

Les personnes éligibles

Évidemment, tout le monde ne peut être bénéficiaire de ce bonus VAE. Cela serait trop simple et beaucoup trop coûteux pour le gouvernement. Premièrement, il faut être majeur et domicilié en France. C’est la règle de base pour éviter que la prime ne serve pour les étrangers voulant ramener un vélo électrique tout neuf dans leur pays au frais de l’État.

Ensuite, il faut se renseigner sur votre situation. La personne demandeuse doit avoir un revenu fiscal de référence par part égal ou inférieur à 13 489 euros par an. Les Français touchant plus que cette somme annuellement ne pourront pas bénéficier de cette prime vélo électrique.

Enfin, un peu plus complexe, le bénéficiaire doit déjà avoir reçu une aide d’une collectivité territoriale ou d’un groupement. En effet, une région ainsi qu’un département et même un ensemble de communes peuvent proposer des aides pour l’achat de ce type de vélos de ville de manière indépendante. Il faut donc avoir combiné les deux pour prétendre au bonus VAE. Vous pouvez aussi essayer de voir s’il existe un dispositif mis en place par votre métropole comme dans le cas de Paris ou encore de Lyon.

Le montant d’une subvention peut varier d’une métropole à l’autre. Par exemple, Île-de-France Mobilités propose une aide dans l’achat d’un vélo électrique ou cargo dans la limite de  50% du prix d’achat TTC et au maximum de respectivement 500 et 600 euros.

A lire :
Quel est le poids d'un vélo électrique léger ?

Le vélo à assistance électrique

Il existe des centaines de modèles de vélo à assistance électrique en tout genre. De ce fait, l’État a également mis en place des conditions concernant le type de véhicule correspondant à ce bonus vélo. Il faut que l’acheteur prenne un vélo neuf. Les vélos d’occasion ne pourront bénéficier de la subvention. Le modèle ne doit pas utiliser de batterie au plomb pour des questions environnementales. De plus, il est essentiel que celui-ci soit un cycle à pédalage assisté. Autre condition : lacquéreur ne doit pas vendre ou céder son engin durant la première année après son achat afin de bénéficier de ces aides.

bonus vélo électrique

Les caractéristiques de la prime VAE

Le montant du bonus vélo est lui aussi soumis à certaines règles pour le moins précises. L’État apporte une aide d’un montant qui ne peut ni dépasser celui de l’aide des collectivités territoriales ni aller au-delà d’un maximum de 200 euros. Les deux aides sont cumulatives. Cela signifie que la subvention est fournie par le gouvernement à condition qu’elle complète l’autre. En revanche, le bonus VAE est désormais compatible avec l’acquisition d’un vélo classique de type cargo depuis juillet 2021. Le montant alloué n’est pas sujet aux contraintes ci-dessus et le plafond de l’aide peut aller jusqu’à maximum 1 000 euros.

A lire :
Quelle est la bonne puissance pour un vélo électrique ?

Comment obtenir son bonus VAE ?

Rien de plus simple, il faut envoyer un formulaire directement sur le site https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/accueilVehiculesCycles.html dans une limite de 6 mois suivant l’achat de votre vélo à assistance électrique. Vous pouvez sur ce site simuler votre obtention ou non de la prime à la conversion ou du bonus écologique. Il faudra néanmoins fournir un panel de copie de documents afin de valider votre demande. Voici la liste requise :

  • Une pièce d’identité ou un titre de séjour valide
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • La facture de l’achat de votre vélo à assistance électrique
  • L’avis d’imposition fiscal de l’année avant votre achat (pour un vélo acheté en 2022, vous devrez fournir l’avis d’imposition de 2021 sur les revenus 2020)
  • Une preuve de paiement de l’aide de la collectivité territoriale correspondante à l’achat de votre vélo
  • Un relevé d’identité bancaire
A lire :
Quelle est la vitesse moyenne d'un vélo électrique ?

Il ne vous reste plus qu’à attendre pour bénéficier votre bonus VAE après validation de votre dossier par le service en charge. À noter que cette subvention n’est disponible qu’une seule fois par bénéficiaire. Il s’agit cependant d’une prime non négligeable dans l’acquisition de vélo électrique et écologique. Ce nouveau système de mobilité est particulièrement apprécié en métropole mais aussi en banlieue. Voilà pourquoi mettre en œuvre un dispositif devient primordial pour les communes et collectivités territoriales. Réduire le prix de ces vélos électriques pour le consommateur est une nécessité avec un pouvoir d’achat grandement diminué.