Quelle est la bonne puissance pour un vélo électrique ?

homme assis à côté de son vélo électrique

Table des matières

Pourquoi pas un tour de vélo pendant le week-end ? Pour une meilleure musculation des triceps et biceps, les Vae sont de bons amis. Dotés d’équipements modernes favorisant leur utilisation, ils sont de plus en plus prisés par plusieurs personnes. À la différence du vélo classique, le vae est l’outil de travail du sportif. Alors, quels sont les critères permettant de faire un choix optimal ?

Comment fonctionne le vélo électrique ?

Le vélo électrique est un vélo équipé d’un moteur qui peut être placé à deux endroits. Ainsi, on l’installe soit au niveau du moyeu des roues, soit au niveau du pédalier, selon le modèle.

Pour son fonctionnement, l’assistance doit être mise sous tension. Vous pouvez le faire en appuyant sur le bouton de mise sous tension du VAE. À ce stade, la console est allumée contrairement au moteur. Ensuite, lorsque le pédaleur commence à agir sur les pédales, le capteur de pédalage se met en marche. La mise en marche du capteur envoie un signal électrique au contrôleur qui active la production de l’énergie.

En effet, c’est le contrôleur qui assure et régule l’assistance en activant le fonctionnement de la batterie et par ricochet celui du moteur. Le moteur puise donc son énergie du fonctionnement de la batterie. Néanmoins, cette synergie d’action a lieu en fonction du niveau d’assistance donné par la console. De même, elle dépend de la lecture du signal indiqué par le capteur de pédalage.

C’est la puissance du moteur qui détermine l’assistance au pédalage naturelle ou brutale. Cette puissance est ajustée par la capacité du contrôleur à déchiffrer les informations envoyées par le capteur de pédalage. Ce qui varie en fonction des vitesses.

Les vélos électriques possèdent 3 à 4 modes d’assistance qui permettent d’ajuster le niveau de l’assistance au pédalage. Vous pouvez également avancer à la vitesse de piéton avec votre vélo électrique. Pour le faire, il suffit d’appuyer sur un interrupteur spécial de la console. Vous pouvez activer ce mode lors de la traversée d’une rampe ou d’une zone remplie de piétons.

Son mode de fonctionnement le rend adéquat à la pratique du sport sur une longue durée. Si vous pratiquez du sport en vue de perdre du poids, vous pouvez conduire votre vélo électrique sur la route de votre bureau chaque matin.

Le rôle de la batterie d’un vélo électrique

Comme nous l’avons évoqué brièvement plus haut, la batterie est la source d’énergie du moteur. Elle est faite selon le modèle de cellules de lithium ou de lithium ion. Ces cellules s’accompagnent d’une grande capacité, d’une tension en volt ou en Watts-heures.

En effet, le vélo puise toute sa puissance dans la batterie afin de soutenir les mouvements du cycliste. C’est l’élément le plus cher et le plus fragile sur un vélo électrique. Elle assure son autonomie et détermine son temps de recharge. 

En plus, son emplacement joue un rôle important dans le comportement, mais aussi l’esthétique du vélo. N’hésitez donc pas à privilégier l’intégration de votre batterie sous la forme cadre. Comme ça, elle sera bien adaptée et assurera une parfaite harmonie en toute discrétion. Pour le choix de votre batterie, il faut tenir compte de :

  • L’autonomie de la batterie
  • Temps de recharge de la batterie
  • Durée de vie de la batterie
  • Poids de la batterie

Ces différents critères doivent convenir parfaitement à vos besoins. Ils vous permettent surtout d’opter pour une batterie de qualité. La marque est aussi un point essentiel à prendre en compte. Optez par exemple pour votre marque de préférence pourrait vous garantir une bonne expérience utilisateur. Toutefois, renseignez-vous sur l’originalité et la qualité des produits fabriqués par cette dernière.

Les différentes catégories de moteurs et d’assistance de vélo électrique

Le moteur d’un vélo électrique est l’élément de base, c’est-à-dire le cœur de ce vélo. C’est lui qui soutient le cycliste dans ses mouvements.

Il existe une large gamme de moteurs pour le fonctionnement d’un vélo électrique. Ils se particularisent par leur capacité à gérer l’assistance, leur puissance maximale et l’utilisation définie pour le vélo. Entre autres, nous avons :

  • Les moteurs dans la roue arrière : l’assistance de ce type de moteur donne le sentiment d’être propulsé. C’est une assistante naturelle et intuitive.
  • Les moteurs dans la roue avant : ils ont simple du point de vue technologique et sont à des prix raisonnables. Néanmoins, la sensation de conduite n’est pas naturelle, car ils alourdissent la direction du vélo. Ils donnent même parfois une sensation de traction.
  • Les moteurs pédaliers : ils offrent l’assistance la plus efficiente et une fiabilité plus éprouvée. Ils s’adaptent facilement à toute la géométrie de votre vélo. Cette catégorie de moteurs possède un capteur de couple procurant une assistante progressive à l’utilisateur.
  • Les moteurs par friction, sur le pneu : ils fonctionnent comme une dynamo inversée.

La puissance du moteur d’un vélo électrique

Pour tout vélo électrique, la puissance du moteur est exprimée en watts ou en Nm : les Newton par mètre.

Limitation légale

Selon la loi européenne, la puissance du moteur d’un vélo à assistance électrique ne doit pas dépasser 250 Watts. De plus, le moteur doit arrêter de fonctionner à partir de 25 km/h et se couper quand le pédaleur arrête de pédaler.

Cependant, la puissance des moteurs des vélos électriques high speed ou speedelecs dépasse 250 W. Ce sont des moteurs Bike de 500 W. De ce fait, l’assistance est autorisée jusqu’à 45 km/h. Pour cela, la législation française les classe parmi la L1 des cyclomoteurs. Mais la possession de ces vélos électriques nécessite quelques obligations aux yeux de la loi. Il s’agit de :

  • L’immatriculation ;
  • Le port obligatoire d’un casque homologué ;
  • L’assurance.

Ces genres de vélos électriques aux superpuissances permettent de rouler sur de longs trajets. Mais il est interdit de rouler sur piste et bandes cyclables. Par ailleurs, les personnes qui sont nées après 1988 sont obligées de passer le Brevet de Sécurité Routière.

Quelle puissance pour un vélo urbain ?

Pour un vélo de ville, la puissance adaptée est 250 W et 70Nm. C’est l’idéal pour faire des courses en ville ou rendre visite à un ami proche de chez soi. En d’autres termes, il convient à tous les petits déplacements dans votre ville. Cela donne une autonomie moyenne de 90Km et la possibilité de franchir des montées sans problème.

Quelle puissance est adaptée pour un vélo de course ?

La puissance adaptée à un vélo de course est de 250 W. Cette puissance et un couple de 40nm (Newton Mètres) permettent d’emprunter des cols ou des routes avec des montées difficiles. La légèreté de ces vélos, la pratique du vélo de course font que l’autonomie a besoin d’être plus grande et le couple ou la puissance des vélos de course électriques fait des compromis pour pouvoir autoriser des sorties de plusieurs heures.

Quelle puissance pour un VTT ?

Pour un VTT électrique, la puissance est souvent exprimée en Nm. Les VTTs électriques sont gourmands en puissance car les chemins pentus et le poids du vélo demandent beaucoup à la batterie. En général, les modes de puissance vont de 15Nm à 85Nm.

Qu’est-ce que le couple d’un vélo électrique ?

Le couple d’un vélo électrique est la force du moteur, c’est-à-dire sa puissance exprimée en Newton par mètre. Selon le modèle de votre vélo électrique, le couple moteur est toujours entre l’intervalle 15 à 85 Nm. Aujourd’hui les fabricants mettent en avant le couple de leurs vélos, plutôt que les watts : en effet, la quasi totalité des moteurs ont une puissance brute de 250 watts qui est la limite légale. Ils jouent désormais sur le couple et la puissance délivrée à l’instant T.

Le couple d’un vélo électrique permet d’optimiser l’aptitude du vélo à gravir les côtes.

En effet, plus le couple du moteur est élevé, plus vous aurez de facilité à grimper les côtes. C’est pour cette raison qu’il fait partie des points essentiels à prendre en compte avant l’achat de votre vélo électrique. Ce critère est encore plus crucial lorsqu’il s’agit d’un modèle de vélo électrique adapté à un enfant.

Vous voilà maintenant au parfum de l’essentiel à connaître sur les vélos à assistance électrique. Il ne vous reste plus qu’à faire une bonne exploitation de ces informations pour profiter au maximum de ce moyen de transport éco.