Où peut-on rouler avec une draisienne électrique ?

rouler en draisienne électrique Moorway
Table des matières

Vous avez une trottinette électrique ou vous voulez arrêter de prendre le transport en commun, et vous venez donc d’acquérir une draisienne électrique ? Que vous soyez un adulte ou un enfant, vous ne savez pas comment ni où vous en servir. Avec tous les nouveaux véhicules électriques en circulation comme la trottinette ou même le vélo, il est important de savoir où vous êtes autorisé à utiliser votre engin pour ne pas risquer d’être amendé.

 Le but de ces engins est avant tout de pouvoir se déplacer de manière pratique et rapide. En effet, en plus d’être un minimum puissant, les draisiennes électriques sont pliables et parfaitement compactes.

Qu’est-ce qu’une draisienne électrique ?

Une draisienne électrique tient son nom du vélo sans pédale appelé “draisienne” que l’on offre à l’enfant voulant commencer à avoir des bases de vélo. Ces engins sont donc la version électrique de cette draisienne.

 Physiquement semblable à un vélo, la draisienne électrique à comme atout d’être pliable et est dotée d’une batterie et d’une autonomie d’environ 15 km pour une vitesse d’environ 25 km/H. Pour un prix approximatif de 300 euros. Pour ce qui est des roues, elles ont la plupart du temps une dimension située entre 10 et 12 pouces. Faisant partie de la catégorie des cyclos mobiles légers, il est techniquement possible de rouler avec ces engins pliables dès l’âge de 12 ans sur la route. Mais, la loi est encore floue vis-à-vis de ce point, comme sur l’autorisation de la circulation en ville.

A lire :
Tout savoir sur l'autonomie d'une trottinette électrique

Est-il possible de rouler en ville avec une draisienne électrique ?

Techniquement, on peut utiliser ces draisiennes en ville sur les pistes cyclables de vélo pour une circulation entre 30 et 50 km/h. À noter qu’il est en conséquence impossible pour les utilisateurs de ces engins à batterie de les utiliser hors agglomération. Mais, à noter qu’avant ces lois, il était possible de retrouver ces véhicules un peu partout au sein d’une ville. En effet, il existait, et il existe encore aujourd’hui, un flou juridique autour de ces engins à moteur, ce qui rend la compréhension de certaines législations à ce sujet compliqué.

Un flou juridique ?

En effet, il y a longtemps eu un flou juridique au niveau de ces engins. Déjà au niveau de l’âge comme dit précédemment. En effet, on ne sait pas s’il est possible de conduire une draisienne électrique à partir de 12 ou 14 ans. De plus, ces engins ne demandent pas d’immatriculation, ni permis ni carte grise. En revanche, il est techniquement demandé de posséder une assurance de responsabilité civile.

A lire :
Comment débrider une trottinette électrique ?

Nouveau texte de loi ?

En début d’année 2022, une loi catégorisant les draisiennes électriques visant à combler le flou juridique a fait surface. Mais, ce texte ne fait qu’augmenter les sources lorsqu’on regarde les lois visant le vélo électrique. En effet, ces derniers ne peuvent pas dépasser un moteur de 250 watts (contrairement à 350 pour les draisiennes). De plus, les vélos électriques ne peuvent pas non plus être équipés d’une poignée d’accélération.

Pour finir avec ce flou juridique, contrairement aux draisiennes, les personnes de moins de 14 ans ne peuvent pas conduire de vélos électriques. Ainsi, il existe encore beaucoup de flou, notamment lorsque que l’on parle des trottinettes électriques ou de draisiennes. Sont-elles disponibles dès 12 ans, mais uniquement avec casques ? En revanche, si vous êtes adulte, il n’existe pas de loi spécifique à l’exception de l’usage de la piste cyclable.

A lire :
Comment choisir sa draisienne électrique ?

En conclusion

Depuis début 2022 et malgré le non-port du casque, le manque d’immatriculation et le fait que vous n’ayez aucun permis, il est possible pour vous de piloter une draisienne électrique pliable sur les pistes cyclables (hors agglomération) en respectant une vitesse entre 30 et 50km/H. Tout ceci est susceptible de changer, car nous ne sommes pas à l’abri de subir des modifications au niveau de la législation et des règlements. En particulier concernant les cyclos moteur légers, et donc les draisiennes automatiques et la sécurité des utilisateurs de ces engins à moteurs.