Comment calculer l’autonomie d’une voiture électrique ?

autonomie voiture électrique
Table des matières

Dans un processus de lutte contre la pollution atmosphérique et sonore, les voitures électriques connaissent un véritable succès. Avant de s’en procurer, les acheteurs sont intéressés par la distance qu’ils peuvent parcourir sans recharge. Cette préoccupation est tout à fait normale. Elle est justifiée, car il ne serait pas bien d’être confronté à une panne d’énergie en allant à un rendez-vous important. Savoir calculer l’autonomie d’une voiture électrique s’impose donc avant de l’acheter.

Formule pour calculer l’autonomie d’une voiture électrique

Sans plus attendre, voici la formule pour calculer l’autonomie d’une voiture électrique :

Capacité de la batterie/consommation moyenne en kW/h x 100

Par exemple, avec une Hyundai Kona Electrique cela donne :
64 KW/15*100 = 426km

Bien sûr, ce calcul est à moduler avec des facteurs comme :

  • la charge utile d’une batterie
  • les conditions météo
  • le freinage régénératif
  • le type de parcours : ville, mixte, autoroute
A lire :
Top 10 des avantages de la voiture électrique

Quelques notions à connaître pour estimer l’autonomie d’une voiture électrique

En vue de l’estimation de l’autonomie d’une voiture électrique, deux notions sont très importantes à connaître. Ce sont la « capacité d’une batterie » et la « consommation d’une voiture électrique ». Leur importance est primordiale puisqu’elles interviennent et influent sur le calcul de l’autonomie. Explorez-les en détail.

Capacité d’une batterie

La capacité d’énergie stockable au sein d’une batterie, se mesure en ampère-heure (Ah) ou en Kilowatt par heure (kWh). Le kWh est une mesure universelle d’énergie tout comme le joule. Pour aiguiser votre curiosité, sachez que 1 kWh est égal à 3,6 Mégajoules. Le kWh est principalement utilisé pour les mesures d’énergie électrique, car il est plus facile à apprécier. (L’ampère-heure peut être converti en kWh à condition de connaître le voltage, lors de l’utilisation de cette réserve d’électrons.)

Sachez qu’on peut considérer l’énergie contenue dans une batterie par une quantité d’électrons. Ce sont ces derniers qui “transportent” l’électricité traversant un matériau conducteur.

Familiarisez-vous plutôt aux kWh, car les constructeurs eux-mêmes se basent sur cette notion, puisqu’elle est totalement indépendante du voltage. BMW a composé bien sûr avec les Ah sur l’i3, mais ce n’est plus d’actualité.

Pour le moment, les batteries des voitures électriques vont d’environ 20 kWh pour les plus petites à 100 kWh pour les plus grosses.
Le volume moyen si on devait donner une note de 10/20 se situe à 40 kWh.

Charge utile et charge nominale

La taille de stockage d’une batterie peut être exprimée avec deux valeurs : la charge nominale et la charge utile. La charge nominale est la capacité totale d’une batterie : prenons l’exemple d’une batterie de 50kW. La charge utile est la plage de charge dans laquelle il est recommandé de recharger sa batterie. Pour une batterie de charge nominale de 50kW, la charge utile serait autour de 45kW. Ce qui signifie que 5kW ne sont pas exploités en réalité, il s’agit des extrêmes de charge qu’il est recommandé d’éviter, pour garder une durée de vie optimale à la batterie. Evitez de vider la batterie en-dessous de 5%, et de la charger au-delà de 95%.

A lire :
Comment recharger ma voiture électrique ? 

Plage d’utilisation optimale

Il est à noter que les batteries de voiture s’utilisent principalement dans la tranche 20 à 80 %. Être en dessous de 20 % représente un risque non seulement de panne de courant, mais également de détérioration des batteries. On fixe la limite à 80 %, car après cette valeur, le temps de recharge devient très long et moins intéressant. Il faut éviter d’être au-dessus de 90 %, car comme en dessous de 20 %, ce n’est pas bien pour la durée de vie des batteries.

Consommation d’une voiture électrique

Selon la conduite et le type de voiture, une voiture électrique consomme en moyenne entre 12 et 25 kWh chaque 100 kilomètres. Il faut compter vers 15 kWh pour une conduite calme et 20 kWh pour une conduite normale. Faites attention, car si une Tesla Model 3 est capable de consommer seulement 20 kWh sur autoroute, bien d’autres concurrentes se retrouveront à 25 kWh.

D’autres modèles de types EQC ou E-Tron peuvent être aussi facilement entre 25 et 30 kWh en mixte. Comme pour les voitures thermiques, il existe plusieurs typologies de voitures électriques, des bolides hi-tech très rapides et puissants aux modèles familiaux et très économiques. C’est la conduite qui déterminera aussi votre autonomie.

Autonomies de quelques voitures électriques

Vous avez déjà entendu parler de la Dacia Spring et la Porsche Taycan Turbo S ou encore la Renault Zoé ? Découvrez leur autonomie.

  • La Dacia Spring possède une batterie de capacité 27,4 kWh. Sa consommation moyenne est de 13,9 kWh. En se basant sur ces données et en appliquant la formule donnée plus haut, son autonomie maximale est de 197 km.
  • La Porsche Taycan Turbo S a une batterie dotée d’un volume de 93,4 kWh. Sa consommation moyenne est de 25,6 kWh. L’application de la formule permet de constater qu’elle a une autonomie de 364 km.
  • La Renault Zoé dispose d’une batterie de capacité 52 kWh. Sa consommation moyenne est de 21 kWh. Elle possède une autonomie maximale de 247 km. 
A lire :
Pourquoi les voitures électriques accélèrent mieux que les voitures thermiques ?

Impact du froid sur l’autonomie d’une voiture électrique

Le froid a une influence sur les réactions chimiques ainsi que les résistances électriques liées à la batterie. Ce qui s’ensuit, c’est une perte d’énergie et une autonomie devenant moins bonne. Les difficultés prennent une allure plus sérieuse à partir de -5 degrés. Retenez que certains constructeurs, comme Tesla, ont mis en place un système de chauffe de la batterie. A l’approche d’une station de recharge, la voiture détecte que vous allez recharger et pré-chauffe la batterie pour améliorer le temps de recharge. Ce système fonctionne même si la voiture est stationnée. Rassurez-vous, il ne prend que très peu sur l’autonomie de la batterie.

Quelques astuces pour optimiser l’autonomie d’une voiture électrique

Si vous décidez d’acheter une voiture électrique, vous pouvez utiliser plusieurs astuces afin d’optimiser l’autonomie de la batterie.

Ces astuces concernent :

  • L’état de charge de la batterie ;
  • Les bornes de recharge ;
  • Le moment de la recharge ;
  • Et le frein régénératif.

Ils vous permettront de savoir comment procéder pour bénéficier de votre batterie sur de longs trajets et aussi ne pas la détériorer.

L’état de charge de la batterie

Pour optimiser l’autonomie de votre batterie, vous devez vous assurer que l’état de charge de la batterie est toujours compris entre 20 et 80 %. Ce réflexe vous permettra de préserver la bonne santé de votre batterie.

Les bornes de recharge

Pour une optimisation efficace de l’autonomie de la batterie, utilisez régulièrement les bornes de recharge. Il est préférable d’effectuer plusieurs petites recharges plutôt qu’un gros cycle. Un gros cycle fera monter la température de la batterie.

Le moment de la recharge

Vous ne devez pas attendre avant d’effectuer une recharge. Dès qu’elle atteint un niveau très bas (inférieur à 10 %), n’attendez pas pour effectuer une recharge à une borne. Ça permet d’éviter une détérioration prématurée.

Le frein régénératif

L’utilisation du frein régénératif est très efficace dans un processus d’optimisation de la batterie. Lorsque vous levez le pied de la pédale ou que vous effectuez un freinage en douceur, la batterie se recharge toute seule.

 Vous savez dorénavant comment calculer ou estimer l’autonomie d’un véhicule électrique. Ne faisant pas de bruit et ne dégageant pas de fumée, les véhicules électriques sont le présent et l’avenir de l’automobile. Avant d’en acheter, il est important de se renseigner sur la capacité de sa batterie et sur sa consommation moyenne. Ce sont ces données qui vous permettront de déterminer son autonomie à l’aide de la formule Capacité de la batterie/consommation moyenne * 100. Alors, faites-en bon usage afin de vous procurer une excellente voiture électrique.