Quels sont les avantages et les inconvénients d’une voiture électrique

avantages et inconvénients voiture électrique
Table des matières

Mis à jour le : 30/05/2022

Les voitures à diesel ou essence impactent lourdement l’environnement et constituent l’une des causes du changement climatique. Or, le véhicule reste à ce jour un moyen de locomotion très prisé et utilisé. En France, près de ¾ de la population effectue leurs déplacements journaliers en voiture. De nouvelles solutions émergent afin de favoriser un mode de transport plus écologique. Parmi elles, les voitures électriques se montrent particulièrement plus respectueuses de l’environnement. Ces automobiles se révèlent également très efficaces pour réduire les émissions de CO2. Pour découvrir le reste des avantages ainsi que les éventuels inconvénients liés à l’usage d’une voiture électrique, nous vous proposons de poursuivre la lecture de l’article.

Quels sont les avantages des voitures électriques ?

Le silence et le confort de conduite

Au démarrage comme en conduite, une voiture électrique ne fait pratiquement aucun bruit. En effet, cette voiture n’est pas équipée d’un moteur thermique à la base des bruits.  De plus, la mise en marche du véhicule électrique est faite en 1/4 de tour, et ce, sans débrayage, ni vibrations. Vu que la voiture est dépourvue de boîtier de vitesses, nul besoin de se soucier de sa vitesse motrice. En conséquence, ce calme rime manifestement avec une baisse significative de la pollution sonore. L’autre atout du véhicule est le confort de son intérieur, favorable aux activités de concentration, radio et musique.

La fiabilité du véhicule

Outre les pneus et revêtements de freins, une voiture électrique ne comporte pas autant de composants susceptibles de s’user. Généralement, elle présente donc moins de risques de pannes, ne nécessite pas de préchauffage et peut se conduire aisément. En réalité, ce véhicule peut parcourir sans faiblir plusieurs kilomètres avec des batteries fonctionnant parfaitement.    A la différence des moteurs à diesel ou essence, les moteurs électriques se caractérisent par une puissance d’accélération supérieure au démarrage comme au redémarrage. De plus, il ne se bloque jamais faute de système d’embrayage.

A lire :
Règles, prix et fonctionnement des bornes de recharge électrique publiques

La facilité d’entretien et de maintenance

Dépourvue de moteur thermique pouvant nécessiter de vidanges, une auto électrique ne demande pas un grand entretien. Avec un modèle électrique, le remplacement des freins et de leurs garnitures se fait moins souvent. En effet, le dispositif de freinage de la voiture récupère et transforme en électricité une fraction de l’énergie dynamique. Grâce à ce phénomène, l’autonomie du véhicule électrique est renforcée. Toutefois, la batterie des VE peut faiblir au bout de 8 ou 10 ans entraînant donc un besoin de remplacement coûteux.

Par exemple, le prix d’une batterie neuve destinée à une Renault Zoe est de 8 000 euros, sans le coût d’installation. Certaines marques proposent un service de location de batteries. En plus de s’occuper de leur maintenance, celles-ci peuvent remplacer la batterie en cas de défaut d’autonomie. Il est alors opportun de contracter une police d’assurance tous risques pour couvrir les détériorations matérielles.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre

Pendant l’utilisation d’une voiture électrique, aucun rejet de polluants (petites particules, Nox, gaz carbonique imbrûlé, etc..) n’est observé. Toutefois, des particules sont tout de même émises par les pneus et, en partie, par les freins. Par conséquent, la transition vers les véhicules électriques en France aidera à réduire la pollution atmosphérique. Par ailleurs, aucune émission de CO2 n’est observée à l’utilisation d’une voiture électrique.

L’absence de restriction de circulation

N’émettant pas de polluants chimiques, les voitures électriques sont exemptées de toute restriction routière liée aux épisodes de pollution. À l’inverse de véhicules thermiques très polluants, les automobiles électriques circulent aussi en toute liberté dans les zones à faible émission.

A lire :
Quelle est la durée de vie d'une batterie de voiture électrique ?

La voiture électrique entraîne des économies à l’utilisation

Faire 100 kilomètres au volant d’une auto électrique revient à dépenser seulement 2 euros d’électricité. Or pour une auto diesel, le coût du carburant équivaut à 8,50 euros, ce qui correspond à 11,50 euros d’essence pour une voiture thermique. En considérant ces données, la voiture électrique devient avantageuse économiquement au fur et à mesure que vous parcourez des kilomètres par an. Un atout supplémentaire si vous produisez votre énergie électrique vous-même.

Quels sont les inconvénients d’une voiture électrique ?

Le prix à l’achat du véhicule

Différents modèles de voiture électrique sont proposés par les constructeurs. Toutefois, le marché est encore peu étendu avec des prix qui demeurent très lourds comparativement à ceux d’un véhicule classique. En Belgique, le coût des véhicules électriques dépasse les 30 000 euros pour des modèles très demandés. En guise d’exemple, il y a la VW eGolf à 33 000 euros, la Renault Zoe dont le prix varie entre de 24 400 euros (avec location de batteries) à 32 600 euros. Le choix d’une auto électrique de seconde main constitue une solution avantageuse, pourvu que la batterie soit suffisamment solide.

L’impact environnemental des batteries

Elles constituent le principal obstacle à l’essor écologique de la mobilité électrique. Ces batteries sont un frein à la production automobile électrique. De plus, les informations concernant leur durabilité d’utilisation et de recyclage sont insuffisantes. En réalité, le futur des automobiles électriques dépend incontestablement des recherches sur les batteries.

La recharge des véhicules

La majorité des autos électriques sont caractérisées par une autonomie extraordinaire. On distingue donc des modèles de voiture électrique offrant après une recharge complète 300 kilomètres, voire 600 kilomètres. Cependant, cette autonomie peut vite s’abaisser à cause d’une forte utilisation du système de climatisation ou de chauffage et même pour une conduite intensive. En outre, une plus grande autonomie suppose bien sûr que les batteries aient une capacité plus élevée. Celles-ci nécessitent donc plus de temps pour la recharge.

A lire :
Comparatif des petites voitures électriques les moins chères

La disponibilité des bornes dans l’espace public

Tous les conducteurs de véhicules Tesla Model S et Model X bénéficient d’un réseau de bornes Tesla Superchargers efficace. Quant aux propriétaires d’une Renault Zoé, ils disposent habituellement de bornes de recharge automatique de 22 kW CA. Quoique se développant rapidement, ce maillage de stations de recharge ne suffit pas pour satisfaire les demandes. Au besoin, les automobilistes sont obligés de rechercher une station de recharge voisine, par une application réservée à cet effet (Nextcharge ou Chargemap).

L’autonomie surtout sur longue distance

Si elles furent longuement assimilées à des véhicules de transport urbain, les automobiles électriques peuvent aujourd’hui parcourir de longues distances. Certains constructeurs commercialisent aujourd’hui des VE ayant une autonomie moyenne supérieure à 600 kilomètres.

Cependant, certains acheteurs sont préoccupés par le fait qu’ils ne pourront pas se recharger en cas de panne sèche. Afin d’éviter toute panne, la conduite écologique est encouragée car elle minimise la consommation électrique, la production de CO2 et la probabilité d’accidents.

Le silence peut-être dangereux

Le côté négatif est que ce silence peut occasionnellement mettre en danger la vie d’un piéton.  En réalité, les piétons ne peuvent pas entendre une voiture électrique venir. Par conséquent, les nouveaux modèles à faible niveau d’émission sont équipés d’un petit dispositif sonore.

TAGS :