Tout savoir sur la Renault Zoe E-tech électrique

Renault Zoé électrique
Table des matières

L’urbaine et très célèbre Renault Zoe E-tech est une référence en matière de véhicule électrique. La mouvance écologique actuelle et son style très attachant y sont pour beaucoup. En optant pour son achat, il importe de mieux la connaitre. Son autonomie et ses performances ne doivent pas être de secrets pour vous. La Zoe E-tech est équipée de deux moteurs. Elle dispose d’un chargeur de type 2.

Présentation de Renault Zoe E-tech électrique

Datant de 2019, cette voiture a vu son actuelle dénomination Zoe E-tech électrique officialisé en 2021. Avec son petit gabarit, elle arbore une forme compacte, de belles formes et design singulier. Son module de recharge 22 kW se cache derrière son logo. Maniable et facile à conduire, elle se pointe, depuis son lancement, en tête du classement des voitures électriques en France.

Ce véhicule représente près de 34 % des immatriculations auprès des particuliers français, rien que pour le compte de l’année 2020. La voiture est développée en trois types : Equilibre, Evolution et Techno. Les deux premiers sont équipés d’un moteur R110. Le dernier dispose d’un moteur R135. Cette voiture citadine et électrique du constructeur automobile français est fabriquée depuis 2012. Elle est exclusivement électrique et reprend le nom d’un concept car de la marque datant de 2005.

Son nom Zoé, qui doit normalement être en lettres capitales d’après le brevet déposé en 1991, est une idée de la société de création Pierre Bessis.

Quelles sont les différentes versions existantes de Renaud Zoe E-tech électrique ?

Depuis sa création, ce modèle a connu deux phases. La phase 1 est comprise entre 2012-2019. Pendant cette période, le design adopté est moins attrayant. Quant à la phase 2, elle arrive en juin 2019 avec un relooking total. Cette dernière reçoit, par cette même occasion, la planche de bord de la Renault Clio V. Elle a un nouveau moteur de 100 kW et 135 ch ainsi qu’une batterie de 52 kW depuis la Z.E 50.

Hormis ces deux évolutions, il existe plusieurs autres variantes de ce véhicule. On peut parler de la Zoe Life R110, la Zoe Zen R110, la Zoe Intens R110, la Zoe série limitée Limited R110, etc. Notons qu’en fonction de la version choisie, les équipements diffèrent et vous pourrez même avoir des options de personnalisations.

Renault Zoé

Le design et l’ergonomie de la Renault Zoe E-tech électrique

La Zoe E-tech électrique conserve son attraction sans trop s’éloigner du modèle d’origine. Elle gagne en expressivité, grâce à son nouveau design. Cela se traduit par un capot sculpté à l’avant, sa forme en bouclier qui intègre des inserts chromés. On remarque une apparition de signature lumineuse « C-Shape » qui est actuellement commune aux modèles de la marque.

Les retouches à l’intérieur sont minimes. En dehors de la nouvelle planche de bord, l’intérieur se pare d’un tissu recyclé, qui manque un peu de douceur, pour les accoudoirs des portières. Ce qui peut agir sur le confort du conducteur. Son logo à l’arrière a été agrandi dans l’optique de satisfaire aux choix esthétiques du modèle et cache toujours la prise de charge. À l’arrière, il n’y a pas grand-chose excepté l’apparition de la technologie LED.

Côté ergonomie, on reste sur du traditionnel. Elle vous impose une regrettable position de conduite suffisamment haute et le réglage de hauteur des sièges est absent. Pour ce qui est des places arrière, le confort est moyen et il ne faut pas penser à s’y mettre à trois lors d’un voyage.

A lire :
Pourquoi acheter un véhicule hybride rechargeable d'occasion ?

Motorisation et Performance

Auparavant, pourvue de trois moteurs différents, la Zoe E-tech électrique s’est recentrée sur deux moteurs. Il s’agit d’un moteur R110 80 kW de 225 Nm de couple et d’un moteur R135 100 kW de 245 Nm de couple. Ses deux moteurs ont des vitesses maximales respectives de 135 km/h et 140 km/h.

La version Techno fait le 0 à 100 km/h en 9,5 s. Notons que la Zoe est adaptée à la conduite douce. Leurs pédales sont calibrées dans cette optique et facilitent la prise en main de la voiture. Même si la conduite dynamique n’est pas son point fort, elle enchaîne les virages avec un confort acceptable.

La transition est imperceptible entre les freinages régénératifs et par friction.

Autonomie de la Renault Zoe E-tech

S’agissant de l’autonomie des véhicules électriques, le cycle d’homologation WLTP fait la loi. Il impose un test rigoureux en la matière. La Zoe s’en sort avec une autonomie WLTP supérieure à la moitié, allant jusqu’à 395 km dans sa version R110. Pour la R135, on descend à 386 km, ce qui est toujours loin des performances de la concurrence en la matière.

La consommation mixte est plus ou moins raisonnable avec un 16,6 kWh/100 km toutes surfaces confondues. Vous pourrez aisément parcourir 334 km avec cette consommation, avant une éventuelle décharge de la puissante batterie de 52 kWh.

A lire :
Quelle est la meilleure voiture citadine hybride et comment la choisir ?

Temps de charge rapide

Elle dispose d’un chargeur de type 2 d’une puissance de 22 kW pour la recharge accélérée en courant continu. Vous pouvez le compléter avec un connecteur Combo facturé jusqu’à 1000 euros par Renault.

En fonction de votre dispositif de charge, le temps de charge peut être de :

  • 32 h avec les prises classiques de 2,3 kW ;
  • 19 h avec les prises Wallbox de 3,7 kW ;
  • 9 h 30 avec une recharge 7,4 kW ;
  • 6 h avec une borne 11 kW ;
  • 3 h avec une borne 22 kW ;
  • 1 h 10 avec une charge rapide DC 50 kW.

La Renault Zoe E-tech électrique assure-t-il la sécurité du conducteur ?

Lors de son test par l’EURO NCAP, la Zoe a reçu la note minimale de 0 étoile. Le durcissement du système de notation ne l’a pas beaucoup aidé. Mais il faut remarquer que les airbags latéraux ne protègent plus convenablement le thorax et la tête sur les modèles de 2021. La position haute des sièges est pointée du doigt.

Connectivité et application

La Zoe a hérité du système Easy Link et d’un écran central de 7 pouces sur la finition Techno. L’interface est bien pensée avec son système de tuiles, mais manque de fluidité et de rapidité. Sa compatibilité avec AppleCarPlay et Android Auto est à noter.

Renault Zoe E-tech électrique : Un entretien plus simple

Comme pour tous les véhicules électriques, vérifier régulièrement le niveau des liquides de refroidissement et de frein. Faites des compléments, si nécessaires ; ou remplacez-les. N’oubliez pas les systèmes de freinage qui peuvent vous jouer de mauvais tours à la moindre usure. S’il s’avère que vos pannes deviennent répétitives, le mieux est de vous rapprocher d’un concessionnaire du réseau Renault.

A lire :
Top 10 des meilleures voitures électriques de 2022

Quel prix pour la Zoé électrique ?

L’entrée de gamme reste la version « Equilibre » déclinée à partir de 32 000 euros hors bonus. Elle est plus chère de 1500 euros que la version milieu de gamme Evolution. Celles-ci ont vu leur motorisation réduite aux moteurs R110 de 80 kW. La version Techno équipée du moteur R135 est disponible dès 35 200 euros.

Renault propose, en dehors de ces tarifs, une forme de location de longue durée de sa citadine. Elle est disponible sans condition de reprise avec des offres 159 euros/mois et un engagement de 37 mois et 22 500 km pour les modèles Equilibre.

Vous pouvez opter pour les sites d’achat en ligne de véhicule d’occasion. Suivant leur tarif de réduction ou non, vous serez amené à débourser entre 25 000 et 30 000 euros pour l’acquérir.

La Zoe E-tech électrique fait partie des meilleurs véhicules électriques du marché, grâce à ses caractéristiques attrayantes. Elle souffre de quelques défauts, comme sa charge en courant continu optionnelle relativement lente.